Le Déni

Créé par le 05 avr 2019 | Dans : poésie

deni1

 

 

Quand s’obstiner

Devient un handicap,

Il est temps de pauser,

Pour retrouver son cap.

 

Chacun émet,

De ce qu’il est.

Mais l’on reçoit,

Ce qu’il se doit.

 

Pour avancer,

Et travailler,

Tout ce chemin

Qui est en soi.

 

La première chose,

Qui est en cause,

C’est s’entêter

À ne pas voir,

 

Et continuer,

À faire les choses,

De la façon,

Qu’on voudrait croire.

 

Quand la ballade

Se termine,

Il est temps de,

Jauger sa mine.

 

Pour retrouver

En soi la paix,

Et continuer,

Son chemin, apaisé.

M.D.T

 

 

 

 

L’Eveil du printemps

Créé par le 20 avr 2018 | Dans : poésie

 

spring-meadow-1320321_960_720

Réveillez-vous jeunes gens

La nature c’est fantastique

Ouvrez-vous à la vraie vie

Et laissez tous vos joysticks

 

Sortez de la mécanique

De cette société bionique

Et retrouvez jeunes gens

Toute l’énergie du printemps

 

Les oiseaux en liberté

Sont là pour nous la montrer

Les arbres eux sont bien ancrés

L’oxygène ils nous amènent

  

Les papillons eux nous disent

Que les journées sont uniques

Les abeilles elles nous rappellent

Que le monde est une merveille

 

Profitons donc du printemps

Pour retrouver tous les sens

Et comme toutes les autres espèces

Faisons la fête au printemps !

M.D.T

spring-meadow-1320321_960_720

Le Printemps

Créé par le 20 avr 2018 | Dans : poésie

bee-1248748__340

 

Le printemps est arrivé,

Il est tout ensoleillé.

Aucune ombre, aucun nuage,

Le ciel est bien dégagé.

 

Les oiseaux dans les parages

Sont là pour l’accompagner.

Ils chantonnent à tue-tête,

Pour préparer la grande fête.

 

Tous les arbres s’y sont mis,

Et se trouvent bien garnis.

Les abeilles volent de plus belle,

Et butinent à merveille.

 

L’éclosion des papillons,

A eu raison des cocons.

Profitant de ce soleil,

Pour ainsi se faire la belle.

 

Chaque espèce cohabite,

Tous les ans elles font ce rite.

Et rappellent à tous les gens,

Qu’le printemps c’est important !

M.D.T

Mal à dit

Créé par le 19 oct 2015 | Dans : poésie

maladie

Cela commence tout doucement

Sans que personne ne s’en étonne

Le temps s’étale, plutôt banal,

Puis l’on se pose quelques questions

Jusqu’à parfois quelques frictions.

Quand de raison nous nous faisons

C’est la tristesse qui nous agresse

Que de ce gris qui nous aigrit

C’est le trou noir du désespoir.

Cette mémoire nous rend hagard

Au fil du temps, tout doucement.

Revient alors un nouveau pan

De cette vie qui est finie.

Le temps reprend son doux versant

Du temps d’avant si différent

Dorénavant, je vous entends

Mais de ce temps, tout est présent.

Je voulais tant finir mon temps

Mais la paresse d’une maladresse

Dans mon cerveau, ma mémoire flanche

Ma lumière tend à rendre l’âme.

Dans cette vie, tout est finie…

Je suis bien là dans ce présent

Malgré une vie bien différente

Mais ma mémoire est défaillante

Je tire maintenant ma révérence.

Cela finit tout simplement sans que

Personne n y puisse plus rien.

Plus de questions plus de frictions

Le temps…a eu raison…

M.D.T

UA-68241721-1

12345...60

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus