stagnation

 

Quand les yeux ne voient plus

Où le chemin conduit

Les pensées se figent

Et tournent en boucle.

 

Ces pensées noyées

Dans un brouillard épais

Fixent et enfument

Le cerveau doucement.

 

Je suis un pion noir

Au milieu de pions blancs

Je suis là et ailleurs

J’avance lentement.

 

La roue est bloquée

Et tourne franchement

Un pas en avant

Deux pas en attente.

 

Une roue de questions

A fleur de pensée

A trop y penser

Finit par lasser.

 

L’évidence du chemin

Est une longue attente

Qui nous mène ou pas

Vers ce nouveau destin.

 

Les doutes seront

Ou ne seront plus

Quand enfin l’escalier

Sera à mes pieds …

M.D.T

stagn