oeil

                        Allongé sur le lit

                        Le corps immobile,

                        L’Œil de la conscience

                        Commence son expérience.

 

                        Il balaie à merveille,

                        De la tête aux pieds

                        Puis, des pieds à la tête

                        Quelle importance.

 

                        Le corps est sa maison

                        La tête son expression,

                        L’Œil de la conscience

                        Y crée son existence.

 

                        Les émotions font irruption

                        Gérées à tort ou à raison

                        Un coup en plus un coup en moins

                        A faire le scanne de son dessein.

 

                        Le corps est cette boite

                        Renfermant cette essence

                        Qui crée cette exigence

                        En touchant tous les sens.

 

                        L’Œil de la conscience

                        Constate son expérience

                        Une histoire en sommeil

                        Qui attends son réveil.

                        

                                                                                M.D.T