images

 

Au bout de l’horizon,

La ligne continue.

Elle fraye avec la mer,

Et concerte le ciel.

 

Le vent pousse les nuages,

Qu’il ramène au rivage.

Le soleil s’assombrit,

Le ciel devient tout gris.

 

Le sable se soulève,

Et montre sa colère.

Le vent prend les devant,

Et lui fonce dedans.

 

La pluie s’y met aussi,

Le recolle au tapis.

Le sable rage ainsi,

Mais reste accroupit.

 

La pluie, le sable, le vent,

Ont eu raison du temps.

C’est le bal champêtre,

Qu’a créé la Tempête.

         M.D.T