memere

 

Du haut de cette sphère

Des yeux fixent un repère

Une forme allongée,

Statique et pourtant …

 

Une histoire chaotique

Voire même pathétique.

Rien à faire,

La misère reste la misère.

 

On a beau essayer

De faire et de tenter

Malgré tout essayer

Mais on se fait jeter.

 

Le film de cette vie

Est fini de tourner

Il reste maintenant

Figé à tout jamais …

 

Quelle étincelle

Pourrait allumer

Une bougie,

Déjà bien entamée …

 

Un être humain

A pris à tout jamais

Une confiance,

Créée pendant l’enfance …

 

Une vie hachée,

Vraiment martyrisée,

A bien créée,

Cette femme détestée …

 

Une mégère,

Que personne n’aime croiser

Devient cette forme

Qui reste allongée …

 

Du haut de cette sphère

Deux yeux voient la misère

D’une vie qui fut gâchée

Par un parent taré !

M.D.T